Aujourd'hui j'avais un énorme trou dans mon emploi du temps qui coincidait avec celui d'un super collègue. Comme le temps était au beau fixe, nous avons décidé d'aller pique-niquer comme nous en avions l'habitude l'année dernière lorsque les rayons de soleil étaient de la partie. Nous avons donc fait un petit tour à la boulangerie du coin pour choisir le bon combo qui allaient réjouir nos estomacs respectifs. J'avais opté pour un sandwich de pain aux graines de pavots regorgeant de crudités et de thon émietté, une tartelette aux pommes et de l'eau pour faire passer tout ça. Lorsque nous nous sommes installés sur une table en bois abritée par un chapiteau de la même matière, le vent et la pluie se sont déchaînés. Mais face à cette table, le port de la petite ville côtière offrait à mes yeux, une myriade de bateaux colorés, une sorte de lot de consolation visuelle en somme. A ce moment là, je me suis dit que finalement quoi qu'il arrive, un élément positif finit toujours par submerger les aspects moins plaisants de la vie.